Florence Cultier, directrice de l’agence marketing PepsWork vous donne ses clefs pour maintenir le cap de votre entreprise en cette période de crise. Pour continuer à se développer en ces moments difficiles, il est primordial d’innover en interne et de challenger ses équipes pour préparer l’entreprise de demain.

 

La crise permet d’innover avec vos équipes, de l’intérieur

 

Avec l’arrivée du Covid19, beaucoup d’entreprises ont dû réorganiser en urgence leur façon de travailler. Un grand nombre d’entre elles ont mis rapidement en place le télétravail pour continuer l’activité dans les meilleures conditions possibles.

Une réelle différence peut alors se faire sentir entre les entreprises qui ont toutes leurs données dans des dossiers papiers et celles qui travaillent déjà sur des serveurs en ligne, avec des documents dématérialisés. Certaines utilisaient déjà la visioconférence pour des réunions d’équipe à distance ou avaient déjà mis en place des intranets et des applications digitales, d’autres utilisent encore le fax…

Cependant, il n’est pas trop tard pour bien faire ! Quelques idées et conseils vous permettront d’innover sur votre façon de travailler en équipe de façon plus efficace :

 

  • Réaliser vos réunions en visio sur Skype, Microsoft Teams ou Zoom.
  • Travailler sur un drive, un cloud comme Google Drive, DropBox, ou autres.
  • Mettre en place un intranet pour de l’échange sécurisé d’informations entre les collaborateurs
  • Continuer d’organiser des réunions de créativité et brainstorming.

 

Et si la crise faisait aussi bouger les lignes de votre organisation ? Pourquoi ne pas continuer ce qui a bien fonctionné durant cette période ? Par exemple, les entreprises pourraient alors accorder plus de temps de télétravail à leurs collaborateurs : 1 jour par semaine permettrait par exemple d’alléger les déplacements de chacun !

 

La crise pousse aussi à innover les méthodes de travail avec ses clients

 

Avec la limitation des déplacements et la privation de rendez-vous physiques, on favorise les conférences visio et la prospection sur des réseaux sociaux professionnels comme Linkedin ou Viadeo. Ces réseaux sont des outils efficaces pour la prospection et permettent de contacter vos futurs clients. Linkedin permet notamment de cibler les profils par marché, par région ou par industrie pour une prospection optimisée. Profitez de ce temps de confinement pour mettre à jour vos réseaux et pour y être plus actif !

La crise représente une occasion de prospecter différemment en utilisant ces nouveaux outils. Il est important de créer deux profils distincts : son profil personnel, en tant qu’entrepreneur, et sa page entreprise. Lorsque vous communiquez via votre page entreprise, vous mettez alors en place une communication corporate. Votre profil entrepreneur vous permettra quant à lui, de relayer les infos qui sont publiées sur la page professionnelle.

On développe aussi la prescription :  je vous encourage par exemple à demander à vos meilleurs clients de vous recommander auprès de 3 contacts professionnels. Enfin, n’oubliez pas de prendre des nouvelles de vos clients, cela n’en sera que plus bénéfique pour vos relations !

 

Innover, c’est prendre le temps de se réinventer

 

“Quand on est chef d’entreprise, il faut rêver grand et avancer à petits pas.”

 

La crise peut être l’occasion de développer de nouveaux outils stratégiques et d’optimiser  les outils déjà existants. Dans cette période troublée, il ne faut pas hésiter à prendre le temps de développer sa compétitivité avec des méthodes nouvelles plus performantes. Cette crise doit permettre d’aller de l’avant, et même de remettre en question le fonctionnement de l’entreprise. Cette réflexion entraîne toujours l’émergence d’idées nouvelles qui peuvent véritablement favoriser l’innovation.

Entrepreneurs, chefs d’entreprise, je vous encourage à mettre à profit ce temps pour réfléchir : lorsque la crise sera terminée,  où est ce que je veux amener mon entreprise ? N’hésitez pas à pousser la réflexion à plus long terme, à 3, 5 et même 10 ans !  C’est ici que vous définissez votre vision et votre ambition.

Profitons de cette période de ralentissement imposé, pour mener une réflexion stratégique indispensable afin de définir un cap à atteindre pour votre entreprise. Si vous ne vous fixez pas d’objectifs précis à atteindre, comme être sûr d’aller dans la bonne direction et de ne pas tourner en rond ?

Si vous ne l’avez pas encore fait ou si la réflexion commence à dater, il est peut être temps de reposer par écrit :

 

  • Votre vision
  • Votre mission
  • Vos objectifs 2020 (quoi, quand, combien)
  • Votre plan d’actions pour y arriver, mois après mois !

 

Chaque mois, vous pourrez reprendre vos objectifs et vérifier que vous avancez dans la bonne direction. Des sous-objectifs ou points d’étape peuvent être développés chaque mois pour réaliser vos aspirations à long terme. Quand on est chef d’entreprise, il faut rêver grand et avancer à petits pas.

Ce temps de pause est aussi une bonne occasion de prendre le temps de vérifier ses contrats d’assurance mais aussi de bien consolider son backoffice, ses procédures et son équipe externalisée. Il est important de vérifier que vous êtes bien entouré par votre équipe de prestataires (informaticien, avocat, comptable, assureur…).

 

Pourquoi il faut continuer à innover

 

Les entreprises qui continuent à innover en période de crise en ressortent en position de force et n’ont pas perdu leur avantage concurrentiel. C’est pourquoi, même dans la difficulté, il est important de maintenir des efforts marketing pour soutenir son potentiel de croissance à long terme.

Si l’innovation est un véritable moteur de développement pour une entreprise, cela devient encore plus vrai en période de crise. C’est en effet l’occasion de mobiliser toutes les ressources disponibles pour faire face à un problème de taille et continuer à se développer malgré tout. Une entreprise flexible souffrira certainement moins de la crise qu’une entreprise qui ne s’adapte pas.

Profitez de cette période de tension pour remettre en question vos méthodes de fonctionnement en interne et avec vos clients, développer de nouvelles compétences et imaginer de nouveaux projets : innover c’est rebondir !

 

 

Qui a rédigé cet article ?