bodyfit

Malgré une légère baisse observée sur le marché en 2010, le fitness reste un marché très porteur qui compte 160 millions de pratiquants. 36% des sportifs réguliers affirment d’ailleurs pratiquer leur activité dans des centres de remise en forme. Les 3/4 de ces pratiquants ont moins de 34 ans. Le marché du fitness doit donc savoir s’adapter aux besoins d’une nouvelle génération dont les attentes sont différentes des anciennes. Il y a eu plus de modifications ces 5 dernières années dans le milieu du fitness qu’au cours des 20 précédentes.

Un réel défi santé se joue aujourd’hui au sein de notre société qui compte de plus en plus de personnes malades ou obèses. C’est d’ailleurs ce qui pousse les clients dans les clubs de fitness. Cependant une très nette tendance s’observe : dans les trois mois qui suivent leur inscription, 33% des personnes ne viennent plus en club et résilient leur abonnement. Il y a donc un réel problème de fidélisation.
En moyenne, un club de fitness compte 0,9 adhérent au mètre carré pour une venue hebdomadaire équivalente à 0,9 également.

Le gérant de club doit donc se poser les questions suivantes :

  • Pourquoi les clients viennent-ils dans mon club ?
  • Qu’est-ce qui va faire qu’un client choisira mon club plutôt qu’un autre ?
  • Quelle valeur perçue puis-je lui assurer ?

Les clubs doivent être des centres de motivation avant tout s’ils veulent générer de la fidélité et donc de bons résultats. Mais alors comment y parvenir ?

Il est nécessaire de jouer sur plusieurs paramètres.

– L’environnement
L’impression qu’a le client du club se joue avant même qu’il y entre. La devanture du club doit donc être à l’image des valeurs véhiculées par l’équipe (jouer sur les couleurs, les images, etc.)
Il est important de créer des espaces d’entrainement les plus attractifs possibles. Il faut donc jouer sur les couleurs, sur les différents jeux de lumières, et sur l’architecture.

– L’utilisation des réseaux sociaux
Eviter l’utilisation des flyers et plutôt mettre en place une newsletter à fréquence régulière afin d’informer les clients des nouveautés, des offres et des événements.
Alterner pédagogie, information, divertissement, et promotion dans le flux d’information partagé.
Raconter une histoire à travers le contenu partagé sur les réseaux sociaux. Vous devez véhiculer de vraies valeurs.

– Changer son style de communication
Il est possible de faire appel à des agences spécialisées dans la communication afin qu’elles vous accompagnent dans l’élaboration de votre nouvelle communication (ex : EKINOX)

– Mettre en place des cours collectifs et virtuels
Les personnes qui assistent à des cours collectifs fréquentent plus souvent et plus longtemps le club de fitness.
Pour les cours collectifs, il est judicieux d’opter pour une grande salle avec une scène afin que le coach ait une plus grande visibilité. Jouer également sur les lumières, la disposition des lumières et des décors.
En ce qui concerne les cours virtuels, ils doivent se dérouler à heures creuses.

– Installer des clubs dans le club
Un certain nombre d’adhérents peuvent former un groupe au sein même du club. Cela peut se traduire sous la forme d’un club de vélo, d’un club de course à pied, d’un club d’adhérents célibataires etc.

– Organiser des groupes de functional training
Ces groupes doivent être de petite taille (8 personnes maximum). Groupe de crossfit, de hitbox ou encore de grit.

– Le principe du zoning
L’adhérent consomme ce qu’il veut de façon à avoir un tarif d’entrée à un prix fixé, puis il devra payer un supplément pour accéder à des zones supplémentaires.
Il faut avoir des bons commerciaux pour proposer ce type d’offre mais il est également possible de proposer un juste prix pour le client.
Il va alors se créer une réelle communauté entre les personnes qui font ensemble ce qu’elles aiment.

Incorporer les nouvelles tendances du fitness à la gestion de votre club peut donc être un  vrai plus. Pour vous aider dans cette démarche, faites appel à un conseiller spécialisé dans le marketing du sport !

Enregistrer