Le marché européen du fitness est en forme ! Avec 55 000 clubs et 56 millions de pratiquants, il présente une insolente croissance avec des disparités malgré tout selon les pays. Découvrez les résultats de l’étude de l’étude EUROPE ACTIVE 2016 avec les tendances du marché et le TOP 10 enseignes de remise en forme.

Le marché du fitness en super forme

European Health & Fitness Market Report 2017

Europe Active a dévoilé ses derniers chiffres de 2017 dans la 4ème édition de l’étude European Health & Fitness Market Report 2017. Publié communément par l’association Europe Active et le cabinet Deloitte, il représente un ouvrage complet et une véritable ressource pour les différents acteurs de l’industrie du fitness.

Les chiffre clés de cette étude d’Europe Active :  

  • 56 millions d’adhérents aux clubs de fitness en Europe, chiffre en progression
  • 4000 clubs de fitness en France parmi les 54710 clubs d’Europe
  • 38,9€ le prix d’abonnement mensuel moyen, montant en baisse par rapport à l’année dernière où il était à 41€. Cette diminution peut s’expliquer par la hausse des acteurs “low-cost”.
  • 26 milliards d’euros de chiffres d’affaires des clubs de fitness en Europe dont 2,5 milliards d’euros pour la France en 2016

 

Les pays qui donnent le tempo en Europe

L’Allemagne tient le haut du podium avec 10 millions de membres de clubs de santé et de remise en forme en 2016, ensuite on retrouve le Royaume-Uni et ses 9,3 millions, suivie de la France avec 5,5 millions en troisième position, soit 8,2% de la population française inscrite dans un club.

La Suède remporte la première place des taux de pénétration du marché avec 21% de la population totale titulaire d’une licence de club de santé ou de remise en forme. En deuxième position se situe la Norvège à 19%, puis les Pays-Bas avec 17%, le Danemark à 16% puis le Royaume-Uni à 14,1%

Avec 26 milliards d’euros de chiffre d’affaires et une croissance de 3,3% en 2016, l’Europe se classe comme le plus grand acteur de ce marché mondial, devant les Etats-Unis avec 23,3 milliards d’euros. Les 5 pays ayant la plus forte croissance sont la Suisse (+ 5,8%), l’Allemagne (+ 4,6%), la Finlande (+ 4,0%), la Suède (+ 3,9%) et enfin la Turquie ( + 3,4%). L’Allemagne et l’Angleterre sont les deux premiers plus gros acteurs de l’industrie du fitness. En effet, à eux deux, ils représentent plus de 5 milliards d’euros de chiffres d’affaires et ne cessent de se développer.

 

Les acteurs majeurs de l’industrie du fitness

Le panorama des franchises leader du secteur évolue au fil des développements et des acquisitions. Aujourd’hui les trois premiers clubs de fitness européens en terme de nombre d’adhérents sont McFit (1,5 million), Basic Fit (1,21 million) et Pure Gym (0,85 million). 

Quatre acteurs majeurs du fitness tels que The Gym, Basic Fit, Techno Gym et Artic s’introduisent en bourse pour des fusions ce qui tend à prouver l’intérêt des investisseurs sur  le marché du fitness.

De nouveaux modèles économiques

Emergence du modèle low-cost

On connaît une forte émergence du fitness dit “low cost”. Rien qu’en France, on observe 649 clubs low cost sur les 4000 présents sur le territoire français en 2016, avec 145 nouveaux venus dans l’année. La majorité des clubs low cost sont franchisés. Ainsi, L’Orange Bleue regroupe 368 clubs, le Groupe Moving totalise 200 clubs et Keep Cool est à la tête de 168 clubs.

Pay you go

Un nouveau format d’abonnement appelé « Pay you go » séduit une cible de consommateurs mobiles ou fuyant l’engagement et les contraintes. On ne parle plus d’adhérents mais bien de pratiquants qui paient la consommation de leur séance à la carte. Ce principe s’applique aux low cost mais pas seulement. Regardez les clubs Deen Fitness ou  REBEL en Angleterre à 20€ la séance où l’abonnement est aboli. Oui il y a un possible renouveau du fitness en dehors du low-cost …

 

La digitalisation de la société.. et du marché du fitness

Des pratiquants hyperconnectés

Les gens font de plus en plus de loisirs tout en partageant leur vie sur les réseaux sociaux (Instagram, Facebook). La société hyper-connectée où l’image et l’estime de soi sont valorisées contribue au développement du fitness qui devient un des pilier du lifestyle occidental. Prendre soin de soi, notamment par le sport connecté, permet de travailler avec des méthodes et des équipements de plus en plus complet et de qualité.

La digitalisation du sport, dit “Smart connectivity”, se traduit par :

  • Le partage de ses performances sur les réseaux sociaux
  • L’accès à des cours gratuits en ligne (Domyos)
  • Des coachs spécialisés “Format web” avec une forte audience (Lucile Woodward)
  • Le téléchargement des applications de coaching sur smartphones et tablettes (Azeoo)
  • L’explosion des objets connectés liés au sport (montre, bracelets podomètre ou tensiomètre, cardiofréquencemètre, GPS Running…)

Digitalisation des clubs

Cette montée en puissance du digital pénètre aussi dans les clubs. Avec l’aide de la technologie, les processus tels que la création ou la gestion des plannings, les renouvellements d’adhésion et autres activités, sont automatisés. Ceci permet un gain de temps précieux pour les professionnels du fitness. Parallèlement, la technologie apporte aussi des bénéfices dans l’expérience clients, amenant à augmenter l’engagement et la rétention.

Pour suivre l’évolution du digital, McFit propose un concept original en lançant un concept de clubs appelé CYBEROBICS où l’éducateur sportif est remplacé par un coach virtuel à l’aide d’une vidéo interactive. Il permet ainsi au fitness de devenir une réalité virtuelle. Cette idée a eu un énorme succès en Allemagne.

Les applications digitales dédiées au sport et au fitness atteignent des records de téléchargement. Avec 36 millions d’utilisateurs, elles représentent 348 millions d’euros de chiffres d’affaires. L’innovation se traduit aujourd’hui par l’interconnectivité des applications et des acteurs. L’application de l’équipementier Technogym est compatible avec l’Apple Watch, le matériel E-Gym est aussi compatible avec les applications sportives telles que Runkeeper ou Fitbit.

CONCLUSION

Le marché du fitness continue sa croissance, porté par les aspirations santé et lifestyle des sportifs.

La révolution du marché du fitness est en marche. Les usages et le matériel de fitness ont été modernisés et interconnectés. Ils répondent aux attentes des pratiquants sur une évolution de la façon de s’entraîner.

Ainsi, le dernier rapport commun d’Europe Active et de Deloitte montre une modification profonde du modèle économique avec en parallèle la consolidation de l’offre low cost.

 

 

En savoir plus:

http://www.e-marketing.fr/Thematique/Direct-Digital-1003/Tribunes/les-salles-de-sport-a-lheure-du-digital-260789.htm#dpjLEoqxhhdJq60D.97