Du 16 au 18 mars 2018 s’est tenue la 31ème édition du Salon Mondial du Body Fitness. Ce rendez-vous incontournable a réuni les professionnels de la remise en forme et les pratiquants. Entre animations sportives, rencontres entre les acteurs du fitness et conférences, cet événement a été particulièrement riche. L’agence marketing PepsWork, spécialiste en sport et nutrition vous propose un tour d’horizon du Body Fitness 2018. Deux tendances fortes de ce salon sont à notre sens, le “back to basics” et la “digitalisation de l’entraînement”. Découvrez dans cet article notre analyse du retour à la naturalité et en parallèle la percée forte du digital, tant sur le training que sur la nutrition sportive.

La nutrition sportive 100% naturelle

 

Natural is back

La montée en puissance de la naturalité ou de la tendance vegan en nutrition sportive témoigne de la vraie démarche de sourcing effectuée en amont pour apporter aux néo consommateurs des solutions adaptées à leur style de vie healthy.  Nos yeux de food-marketeurs ont repéré, au pavillon de la nutrition sportive, le lancement de gammes #vegan #sansgluten #lactosefree d’acteurs historiques positionnés sur le bodybuilding qui ont lancé leurs marques de protéines vegan. Les marques françaises telles que  Eric Favre ou encore Fitness Boutique offrent aux lifestyle users, très sensibles au “clean and clear label” des gammes de protéines vegan composées d’ingrédients naturellement riches en protéines et nutriments comme la protéine de pois, le lin, l’acérola, la spiruline ou la chlorelle. La nouvelle marque Feed. propose quant à elle des substituts de repas en format nomade, adaptés au consommateur actif en quête de repas équilibrés compacts avec toutes les allégations requises : «faible teneur en graisses», «sans sucre ajouté» ou «riche en fibres».

Nutrition sportive connectée

Nous avons noté l’émergence d’applications mobiles qui accompagnent les sportifs dans la gestion de leur diététique en fonction de leurs objectifs. Ces derniers sont déjà séduits par les App telles que Freeletics, Runtastic, PumpUp, Yazio, Yuka. Sans conteste, les athlètes soucieux de leur nutrition vont adopter rapidement l’App AZEOO, la pépite sortie en janvier 2018 en version Android et IoS prévue pour avril. Cette app est unique en son genre puisqu’elle réunit à elle seule des fonctionnalités de training, de nutrition et un réseau social 100% fitness, avec une interface user et clubs. Nouveauté de ce salon également, l’App Diet Solution conçue par Heitz en partenariat avec les pros de l’impédancemétrie InBody, qui se positionne en tant que coach nutritionnel en offrant à l’utilisateur des menus équilibrés, personnalisés par rapport au profil, +de 1300 recettes validées par des nutritionnistes, un compteur nutritionnel personnalisable pour suivre quotidiennement la consommation et une liste de courses optimisées. Ces outils ludiques permettent désormais aux sportifs d’être acteurs de leur diététique et de leur performance.

 

Training et équipements sportifs

 

Tout comme pour la nutrition, on note une tendance “back to basics” et “digitalisation” pour le training et les équipements sportifs.

Le training au poids de corps

Poussés par la tendance du Crossfit qui encourage l’entraînement au poids de corps, les professionnels du sport ont su élargir leur gamme de produits et concepts pour s’adapter à  cette nouvelle clientèle en quête de sensations plus pures. L’espace de TRX training zone proposait au public une structure pourvue de cordes et de sangles permettant de tester ce training novateur. Contrairement aux équipements de musculation traditionnels qui ciblent bien souvent un groupe musculaire isolé, ici tous les muscles sont sollicités. Pratiqué en small group, il permet aux participants de bénéficier d’un entraînement personnalisé tout en boostant leur motivation.

Equipement sportif non-motorisé

Des extraterrestres au milieu des machines… Entre vélos, tapis de course et autres machines de musculation “traditionnels”, deux marques se sont distinguées. Tout d’abord, WaterRower, la référence de l’équipement bois. Le rameur culte a fait son retour avec un modèle simple et épuré pour fêter les 30 ans de sa création. Pendant longtemps, WaterRower était la seule marque à proposer des machines en bois, non-motorisées. Mais ce temps est révolu ! Une nouvelle marque française, Sprintbok, a elle aussi décidé de surfer sur cette vague de la naturalité. L’entreprise a mis à l’honneur le Made in France en présentant un tapis de course sans moteur fabriqué à base de mono-matériaux recyclable. Les concepteurs se sont attelés à en soigner la présentation tout en proposant un produit écologique et durable. Dans un design soigné mettant en valeur le bois, les deux marques se distinguaient clairement des autres machines présentées, connectées et high-tech.

 

La technologie virtuelle au service du training

L’ère de la digitalisation du fitness est en marche. Les écrans font partie de notre quotidien et cela deux marques de training l’ont bien compris et ont choisi de l’exploiter chacune à leur manière. Radical Fitness tout d’abord a pu présenter au grand public son offre de cours virtuels sur écran avec incrustation numérisé qui a convaincu petits et grands. Dans un registre plus futuriste, Fit Immersion en collaboration avec Monsterbike dont nous avons pu découvrir la nouvelle ligne de vélos, a pu proposer son concept d’immersive training.

L’union fait la force

Les acteurs du marché du fitness ont compris que pour être compétitifs la création de collectif était une force à ne pas négliger. Ainsi des regroupements tels que Techsolutions (Heitz, InBody et MG Instore Media) ou encore Le Collectif Fitness (Monsterbike, Topride, Spivi, Corhofi, Deciplus et Philicom) que le cabinet PepsWork a accompagné dans la valorisation de ses synergies, ont su créer des écosystèmes pour proposer des solutions globales aux clubs à des tarifs négociés, dans des domaines variés tels que la fourniture de matériel, le financement, la communication ou encore la gestion.

 


Conclusion

Le 31ème Salon du Body Fitness a été riche en nouveautés. Oscillant entre retour à la naturalité et technologies innovantes, il a su les concilier dans un ensemble harmonieux. PepsWork a animé une conférence FITPRO donnée par Florence Cultier, consultante marketing  et fondatrice du cabinet, sur l’opportunité de la nutrition sportive pour les clubs de remise en forme (à retrouver dans un prochain article).