Théâtre des tendances agroalimentaires bio, le salon NATEXPO2019 vient de fermer ses portes. L’agence de conseil marketing PepsWork vous propose son overview des tendances alimentaires observées. Top ingrédients, nouveaux produits, nouveaux concepts et start-up à suivre, ça se passe ici …

Le chanvre : superfood et ingrédient super star

Le chanvre est incontestablement l’ingrédient super star qui s’est démarqué sur ce salon. Le chanvre est considéré comme un superaliment prometteur. Cette plante, un peu oubliée, a pourtant tout pour plaire ! Très rentable, toutes les parties du chanvre peuvent être valorisées.

Les graines sont utilisées dans le cadre alimentaire. Avec 25% de protéines complètes (20 acides aminés dont tous les essentiels), elles sont intéressantes pour les végans et les sportifs. Les graines de chanvre sont remarquables puisqu’elles ne contiennent pas d’inhibiteurs de trypsine, ce qui fait que tous les acides aminés et les protéines qu’elles contiennent peuvent être assimilés par le corps. Une cuillère à soupe de graines de chanvre (environ 20 grammes) couvre les besoins journaliers recommandés en acides gras essentiels (1,5 g/j selon l’OMS). Appréciées pour leur croquant, les graines complètes peuvent être consommées natures ou légèrement grillées, à l’apéritif, dans les salades ou dans la pâte à pain par exemple.

L’huile de chanvre est quant à elle, utilisée en cosmétique. Elle possède des propriétés antiseptiques, antidouleurs, anti-inflammatoires et cicatrisantes.

Les fibres de chanvre peuvent être utilisées pour la réalisation de textiles écologiques, tout comme le lin. Le chanvre est une plante remarquable en terme de production de biomasse. Le chanvre permet d’obtenir, en seulement 140 jours, plus de papier à l’hectare que des arbres de 20 ans !

La culture du chanvre nécessite peu d’eau et s’inscrit dans une agriculture durable et locale puisque des filières « chanvre bio 100 % françaises » se mettent en place en Bretagne, notamment avec L’CHANVRE, et dans les Landes avec LES CHANVRES DE L’ATLANTIQUE, qui a lancé une gamme food appelée Sunti-Sunya. L’offre « produit » à base de chanvre se diversifie : graines, farines, protéines, mais aussi des produits transformés tels que les cookies, du tofu et des préparations tartinables de type houmous.

Eclairage sur le chanvre, THC et CBD …

Le chanvre est une plante annuelle de la famille des cannabinacées, dont le nom scientifique est Cannabis Sativa L. Le très tendance CBD, ainsi que le THC, sont deux molécules que l’on trouve uniquement dans les fleurs et feuilles de la plante. C’est pourquoi les opérateurs alimentaires ne peuvent utiliser que la graine de chanvre. Ivanne DUROS, Responsable R&D – Qualité de L’CHANVRE nous précise que  » le CBD est autorisé en France (à l’import seulement puisqu’il est interdit de le produire en France pour l’instant), tandis que le THC est totalement interdit. Le THC étant la molécule psychotrope du cannabis. Le taux de THC (cannabinoïde psychotrope de la plante) contenu dans les graines de chanvres alimentaires est inférieur à 0.2 % conformément à la réglementation. Le chanvre alimentaire est donc sans effet psychoactif » .

 

Tendances raw food, cru et fermenté

Les produits positionnés sur le concept du raw food, continuent leur progression. Les légumes lactofermentés surfent sur la vague des probiotiques et du halo positif autour du microbiote. Mais c’est peut-être sur le segment des boissons fermentées que ce marché se développe le plus. PepsWork a remarqué une forte progression de l’offre de kéfir et de kombucha à NATEXPO 2019.

Les acteurs comme Sokombucha, KaliKombucha ou RitualKombucha ont présenté leurs innovations qui allient santé et gourmandise. SoKombucha, soigne sa signature aromatique, avec le talent de sa co-fondatrice Nawale Pinson. Elle explique d’ailleurs à PepsWork : « Cela confirme que les boissons fermentées et notamment le kombucha ont le vent en poupe et que les consommateurs sont plus sensibilisés sur les boissons fermentées, riches en vitamines et en probiotiques. Pour l’édition Natexpo 2017, nous étions 3 acteurs de kombucha présents sur le salon alors que sur l’édition 2019, nous étions 10 acteurs ! Cette concurrence aide à faire connaître et à démocratiser le kombucha auprès des consommateurs« . La start-up bordelaise, hébergée par Agropôle vient de lancer une boisson Gingembre-Yuzu et des formats adaptés à la RHF et à la consommation à domicile.

RitualKombusha, dans la tradition des brasseurs alsaciens, a lancé de nouveaux formats de consommation avec une tireuse pour le marché RHF, tout comme KaliKombucha, le thé bio et vivant, qui propose ses boissons en bag-in-box.

 

Le vegan gourmand haut de gamme

L’Atelier V a développé LA BONNE FOI, un foie gras 100 % végétal et biologique, aux qualités organoleptiques très intéressantes. À base de noix de cajou et d’huile de coco, il offre un parfum boisé de champignons qui se marie avec les notes animales des poivres noirs savamment sélectionnés. De plus, il s’harmonise idéalement avec la gamme existante de préparations apéritives colorées à base de pois chiche.

 

Quand le bio ne suffit plus… la RSE, local sourcing et éthique s’affichent sur l’offre produit

Production locale et usine vertueuse

La marque Chez Ce Cher Serge, le trublion de l’épicerie fine, développe une communication engagée sur ses packagings. La marque explique son implication dans la production éthique et locale qui intègre également des travailleurs handicapés. Cela répond aux attentes des consommateurs, de plus d’engagement de la part des marques. Aller au-delà du bio et du 100% végétal, c’est un nouveau territoire d’engagement et de positionnement à défendre. Plus que jamais, les consommateurs veulent acheter des produits qui ont du sens. 

 

Sourcing éthique et bien-être animal

Le bien-être animal est également une des attentes fortes des nouveaux consom’acteurs, soucieux de l’impact de leur consommation. Scandalisés par les images chocs de certaines associations de protection animale, ils souhaitent de nouvelles garanties de la part des marques à ce sujet. C’est pourquoi on observe de plus en plus sur les packagings « réalisé avec des œufs de poules élevées au sol« . Et si les marques pouvaient aller plus loin?

C’est en tout cas le concept vertueux que propose Poulehouse qui lance le concept d’œuf éthique. En effet, Poulehouse travaille en partenariat avec des éleveurs bio pour leur garantir une juste rémunération et une qualité de vie digne pour l’animal, jusqu’à sa mort naturelle. A quand les flash codes on-pack, pour voir une vidéo en live de la poule qui a donné ses œufs pour la réalisation d’une recette?

Vous souhaitez aller plus loin sur le sujet ?

PepsWork est un cabinet de conseil marketing et de communication spécialiste des marchés de la santé, de l’alimentation et du sport. Notre équipe de consultants nutritionnistes et marketeurs, vous propose des études de marché ad-hoc, des ateliers de créativité pour lancer vos prochains produits et des formations en nutrition pour garder une longueur d’avance !

Et si nous parlions de vos projets ?