nutrition-sportive

Le cabinet de conseil marketing PepsWork a présenté lors du précédent Congrès Fitness Challenges comment la nutrition devient aujourd’hui une réelle opportunité de business pour les clubs de remise en forme. Et il ne s’agit pas que de compléments alimentaires !

Produits sains, nouveaux services et dernières tendances, la diététique gagne à être intégrée dans la stratégie de développement des clubs.

Retrouvez l’intégralité de la conférence PepsWork !

 

Le bon timing pour développer une offre nutrition dans vos clubs

1

 

Les faisceaux sont convergents pour un contexte de marché ultrafavorable au développement de la nutrition dans les clubs de remise en forme. Le marché de la minceur ne cesse de grossir alors que la proportion de français en surpoids progresse : les clubs de remise en forme, temples de la bonne hygiène de vie, peuvent en profiter pour endosser un rôle éducatif auprès de leurs adhérents et du grand public.

Transmettre aux pratiquant comment vivre l’esprit fitness, avoir un corps sain et l’entretenir avec une bonne hygiène de vie dont le sport et l’alimentation font partie, voilà la mission des clubs de sport.

Les tendances de marché offrent aujourd’hui de belles perspectives pour le segment “nutrition-santé”, avec une progression des ventes d’aliments fonctionnels, de compléments alimentaires et de produits diététiques.

Le marché du fitness est en forme, le nombre de pratiquants augmente et les clubs doivent anticiper de nouveaux relais de croissance et de solutions qu’attendent ces nouveaux adhérents avec des motivations santé et bien-être !

La nutrition, une préoccupation de plus en plus importante pour les pratiquants

La nutrition fait partie des facteurs clés pour rester en bonne santé et retrouver la forme, selon les consommateurs. D’ailleurs, 62% des sportifs pratiquent une activité physique pour améliorer leur santé et leur bien-être (source : étude Eurobaromètre 2010). Ainsi, l’objectif des pratiquants de fitness n’est plus motivé que par l’apparence du corps mais est devenu une nécessité poussée par l’incidence des maladies chroniques (diabète, maladies cardiovasculaires, surpoids et obésité) qui continue d’augmenter.

 

Ces motivations “santé” sont portées par un public lifestyle users qui représente une niche de marché plus importante que celle des bodybuilders ou sportifs de haut niveau. Ce phénomène et cette diversité de besoins nutritionnels spécifiques sont à prendre compte pour les marques de nutrition sportive et les clubs de remise en forme dans leur démarche de commercialisation de produits diététiques.

Et si la nutrition ouvrait de nouvelles perspectives pour les clubs ?

Un club de remise en forme dispose d’une grande légitimité dans les domaines de la santé et de la nutrition auprès de ses adhérents, qui fréquentent leur club pour pratiquer une activité sportive, certes, mais qui se trouvent dans une démarche d’approche globale. La synergie sport/nutrition répond ainsi à 90% des motivations des adhérents : santé, forme, gestion du poids, bien-être et performance.

Délaisser l’offre de nutrition dans un centre de remise en forme, c’est passer à côté de résultats pour les adhérents et de business pour les clubs !

Un corner nutrition, oui, mais comment ?

La plupart des clubs offrent uniquement des compléments alimentaires dans leur corner nutrition, et de plus avec des produits bien souvent destinés exclusivement aux hommes. Pourtant, 60 % des adhérents d’un club sont… des adhérentes, ce qui revient à passer à côté d’une énorme part de marché !

On constate également que les produits qui sont achetés au sein d’un club sont des produits consommés immédiatement. Les compléments alimentaires sont préférentiellement achetés par l’adhérent en gros sur internet ou en boutiques spécialisées, alors qu’il va rechercher sur place des produits prêts à l’emploi à consommer avant, pendant ou après sa séance. 

Dans cette optique, les clubs doivent proposer une offre de produits large, allant de la nutrition à la supplémentation, et destinée à tous les types de publics adhérents !

Développer des produits, certes, mais les clubs ne doivent pas pour autant négliger les services : partenariats avec des diététiciennes de leur zone de chalandise, suivi impédancemétrique des adhérents, utilisation de logiciels diététiques, livraison de repas… Les solutions de services sont nombreuses et offrent aux gérants de complexes sportifs des opportunités supplémentaires dans leurs solutions en nutrition.

Avant de s’intéresser à la micro-nutrition, les clubs peuvent commencer par proposer à leurs adhérents une offre de nutrition saine comme des snackings sain, des fruits frais ou des repas préparés sur place.

2

Le coach, interface et prescripteur

Attention, le coach n’est pas un professionnel de la diététique.

Les adhérents attendent une réelle expertise de la part d’un professionnel, et un coach qui a des compétences en nutrition sera un expert qui apporte de la valeur ajoutée à son club.

L’agence PepsWork encourage donc les coachs à se former en diététique et nutrition afin de combler ce besoin évident sur le secteur. C’est pourquoi le cabinet propose des formations aux clubs qui veulent développer le conseil personnalisé aux adhérents.

L’enjeu commercial est aussi important pour profiter de l’opportunité de la nutrition dans les clubs sportifs ! Savoir vendre des compléments aliments alimentaires ou un service additionnel n’est pas donné à tout le monde : les managers de clubs doivent prévoir de former leurs coaches sur les techniques de vente appropriées.

La formation des coachs et des managers est le point clé pour le développement de l’offre de nutrition sportive en salle de sport. Ce sont eux qui pourront impulser cette nouvelle tendance avec efficacité. Les marques à elle seules ne pourront le faire sans l’appui en interne des professionnels de la remise en forme.

Panorama de la nutrition sportive, les acteurs et produits du marché

La supplémentation nutritionnelle est indissociable de la préparation physique et de la performance : les clubs sont responsables des produits qu’ils présentent. C’est pourquoi ils ont intérêt à faire appel à des laboratoires français compétents pour choisir l’offre de produits qu’ils présenteront à leurs adhérents. En effet, la règlementation française en matière de compléments alimentaires est différente de celle des Etats-Unis, les consommateurs bénéficieront également de la Norme-Qualité AFNOR et du Label Sport-Protect qui peut s’appliquer à cette catégorie de produits.

Capture

Dans sa veille de marché, PepsWork a noté l’augmentation croissante de la catégorie épicerie sportive, on y retrouve la farine d’avoine, les préparations pour pancakes hyper-protéinés, les mélanges de graines (par exemple les snacks sains Fruit4Fit) ou encore les protéines végétales (de pois, de chanvre ou de soja)… La tendance healthy not guilty des consommateurs qui veulent se faire plaisir tout en préservant leur santé arrive aujourd’hui sur le marché de la nutrition sportive.

Tous les faisceaux sont convergents pour encourager les clubs à développer une offre nutrition, d’autant plus pour ceux qui prendront en compte tous les segments de clientèle, notamment les femmes par exemple. L’épicentre des marques de nutrition sportive traditionnelles se déplace donc aujourd’hui des athlètes professionnels et bodybuilders vers le marché de masse des sportifs amateurs.

L’enjeu est de bien choisir quels produits distribuer, sous quels formats, et de quelle manière dans le but d’offrir aux adhérents une offre globale et personnalisée.

Le cabinet PepsWork apporte son expertise technico-marketing sur les marchés de la nutrition, de la santé et du sport afin d’accompagner les clubs de remise en forme qui souhaitent évoluer sur le marché prometteur de la nutrition sportive.

Des projets ? Besoin de formation ? Contactez nous : contact@pepswork.com